[MasterClass] Strobe me away...

lundi 3 août 2015



Bonjour à tous !

Aujourd'hui article un peu spécial puisque j'ai voulu revenir sur la nouvelle tendance, la nouvelle technique, le nouveau mot qui secoue la sphère beauté sur internet depuis quelques mois.
Après le contouring voilà... *roulements de tambour*... le Strobing mesdames et messieurs !

Strobing de l'anglais "strobe" qui se traduit par "Stroboscope".
Le Stroboscope est une source de lumière intermittente composée de flashs et de phases obscures.
Voilà pour l'origine du mot, mais dans ce qui nous intéresse ça ne nous avance pas beaucoup.

Allez, j’arrête le suspense : "Strobing" c'est simplement un nouveau mot pour parler d'highlighter ou de zone lumineuse en français. Donc rien de nouveau, que du vieux !
Déçue ?

Parlons plus en détail de la technique derrière tout ça.
Une règle dit que pour chaque zone d'ombre il y a une zone de lumière et inversement, c'est plus ou moins la première chose qu'on nous apprend quand on entre dans une école de maquillage.
Mais comme je vous le dis souvent, ici il n'y a aucune règle qui ne peut être enfreinte ou détournée et c'est ce que fait le Strobing.
Le Strobing c'est d'illuminer intensément les parties du visage qu'on souhaite mettre en avant sans les associer à des zones d'ombres.

Cela dit rien ne vous empêche de réchauffer votre teint avec une poudre bronzante pour rendre le tout un peu plus portable dans la vie de tous les jours.
Le look uniquement lumineux - presque "mouillé" -  est un look plus "édito", magnifique en photo.





Vous êtes prête ? Parce que pour obtenir ce résultat il y a pas mal d'étapes car il est préférable de superposer les textures.
    J'aime utiliser une base lumineuse pour commencer : la base Le blanc de Chanel ou carrément la Strobe Cream de M.A.C (qui existe depuis des années, preuve, s'il en fallait que ce n'est rien de nouveau ;p).
Cette dernière est absolument sublime et contient des pigments nacrés rosés très naturel, à appliquer avant votre fond de teint ou carrément mélanger à celui-ci.
•    Ensuite on continue avec un highlighter crème comme la Cream color base en teinte Pearl de chez M.A.C appliquée aux doigts - par tapotement pour plus d'intensité - sur les zones que vous souhaitez mettre en avant. 
Le plus souvent : le haut des pommettes, le dessus des sourcils, l'arcade sourcilière, le bout et l'arête du nez, l'arc de cupidon au-dessus de la lèvre supérieure, le coin interne de l’œil, le menton, le centre du front...
    Puis on passe à une texture poudre.
J'aime commencer par un highlighter poudre très léger et naturel, pour ça j'utilise une édition limitée de chez M.A.C toujours, la poudre Snowglobe. Mais dans le même genre et chez la même marque vous pouvez trouver la poudre Mineralize Skin Finish en teinte Lightscapade ou dans les produits pro la poudre Emphasize.
Vous pouvez l'appliquer grossièrement au niveau des zones que j'ai citées plus haut, le but étant de créer une intensité graduelle comme vous feriez un dégradé de couleurs.
    Ensuite vous pouvez passer à un highlighter bien plus intense posé de façon plus ciblé. L'un de mes préférés étant le Mary-Lou Manizer de The Balm.
    Et pour finir, la dernière étape et non des moindres : l'étape brume fixatrice ou tout autre spray s'en approchant.
Le Fix+ (M.A.C encore... Non je ne suis pas sponsorisé !) par exemple, va absorber tout excédent de poudre et donner un aspect plus naturel et ce fameux effet "mouillé" à tout ça, en plus de faire tenir votre maquillage plus longtemps.


A qui s'adresse cette technique ?
J'aurais tendance à la déconseiller aux personnes à la peau grasse pour des raisons évidentes.
Ensuite il faut bien réfléchir aux zones que vous souhaitez illuminer. Par exemple si vous avez un grand front évitez d'en illuminer le centre, si vous avez une bosse sur le nez évitez également puisqu'elle sera mise en avant.
Si vous avez les pores un peu larges évitez aussi d'appliquer un highlighter dessus ça les fera ressortir.

Mon dernier conseil serait d'essayer tout simplement, ce n'est que du maquillage, si ça ne vous plait pas il vous suffit de vous démaquiller ;)


J’espère que cet article vous aura été utile et vous aura éclairé sur ce nouveau mot qu'on commence à lire un peu partout sur internet.
Je vous fais de gros bisous et vous dis à très vite !

5 commentaires:

  1. J'entends de plus en plus parler de cette technique mais je n'ose pas sauter le pas, peur que ça ne fasse pas naturel... Sur toi ça donne très bien en tout cas :)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec toi, quand j'ai vu arriver ce "nouveau" terme, je me suis intéressée à la chose et n'y ai trouvé rien de franchement nouveau !
    Je ne suis pas fan sur moi mais sur toi, c'est vraiment joli, pas facile à exploiter pour tous les jours quand même, mais joli quand même !

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que l'on entend de plus en plus parler de cette technique. Elle n'est évidemment pas faite pour moi, grand front et bosse sur le nez, d'ailleurs ce sont mes 2 complexes :/ Je trouve ton maquillage lumineux mais tout en restant naturel, c'est joli. C'est un sacré boulot de travailler son teint comme ça.
    Bisous bisous ma belle ♥

    RépondreSupprimer